Longtemps considéré comme un art mineur, destiné aux seuls enfants, l’art de la marionnette a grandi et s’est développé dans la ville de Rimbaud, dévoilant les multiples facettes d’un art universel.

Capitale mondiale des arts de la marionnette, Charleville-Mézières se transforme à la fin de l'été en un gigantesque castelet. Devenu l'événement incontournable de la rentrée, le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes réunit plus de 150 000 spectateurs en salle et en extérieur et rassemble près de 250 troupes venues des cinq continents. Il est organisé par l’association «Les petits Comédiens de Chiffons». 

En plus de ce temps fort biennal, toute l'année, l'École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette forme des étudiants du monde entier à l'art de la marionnette. 

La Ville est également le siège de l'Union Internationale de la Marionnette, centre ressources pour les marionnettistes internationaux.

Le grand Marionnettiste s'affiche quant à lui comme une attraction permanente de la ville. Cet automate de 10 mètres de haut présente chaque jour, de 10 heures à 21 heures en douze tableaux, la légende ardennaise des Quatre fils Aymon (Rétrospective de l'ensemble des tableaux le samedi à 21h15).